Membres du RESTEP

Ece Özlem Atickan

Ece Özlem Atickan

Ece Özlem Atickan est professeure assistante en études politiques et internationales à l’Université de Warwick. Ses recherches portent sur les campagnes politiques, le lobbying, les mouvements sociaux transnationaux et les phénomènes de diffusion au sein de l’Union européenne. Ses travaux sont publiés dans European Journal of Political ResearchJournal of Common Market Studies, Journal of European Integration. Elle est auteure de l’ouvrage Framing the European Union: The Power of Political Arguments in Shaping European Integration, paru en 2015.
o.atikcan[at]warwick.ac.uk

Céline Belot

Céline Belot

Céline Belot est chargée de recherche au laboratoire Pacte et enseignante à Sciences Po Grenoble depuis octobre 2003. En 2017, elle est chercheure invitée pour 4 mois au CERIUM et à la Chaire Jean Monnet de l’Université de Montréal (UdeM). Elle travaille actuellement sur l’usage de la commande publique d’enquêtes d’opinion par la Commission et le Parlement européen. Elle s’intéresse plus généralement à la formation du jugement citoyen à l’égard d’objets politiques éloignés, en particulier l’Union européenne et la politique étrangère, et au rôle de l’enjeu européen dans la vie politique française. Elle est membre de l’équipe qui produit l’enquête sur les valeurs des Européens (European Values Study). Membre du comité éditorial de Politique Européenne, ses recherches les plus récentes sont publiées dans les revues West European Politics, Gouvernement et Action Publique, ainsi que dans plusieurs ouvrages collectifs parus aux presses Routledge.

celine.belot[at]sciencespo-grenoble.fr

Hélène Caune

Hélène Caune

Hélène Caune est maîtresse de conférences en science politique à Sciences Po Grenoble, et membre du laboratoire Pacte. Ses recherches portent sur l’action publique dans un contexte européen et s’intéressent aux rapports entre institutions, partis politiques, citoyens et politiques publiques. Ses travaux analysent les relations entre l’Union européenne et les États membres et identifient les effets des processus de politisation et de dépolitisation à l’œuvre dans la définition des politiques publiques sur l’action publique. Ils visent à mieux comprendre les transformations et les dynamiques de réformes de la protection sociale, notamment dans le domaine des politiques de l’emploi et des marchés du travail. On peut trouver ses publications dans les revues Politique Européenne, Gouvernement et Action Publique, ainsi que dans plusieurs ouvrages collectifs parus aux éditions Policy ou encore Palgrave Macmillan.

helene.caune[at]sciencespo-grenoble.fr

Olivier Costa

Olivier Costa

Olivier Costa est directeur de recherche au CNRS (Sciences Po Bordeaux, Centre Emile-Durkheim) et directeur des études politiques et de gouvernance européenne au Collège d’Europe (Bruges). Il est également co-directeur du Centre d’Excellence Jean Monnet d’Aquitaine. Il enseigne à Sciences Po Bordeaux, au Collège d’Europe et à l’université LUISS-Guido Carli (Rome). Ses travaux portent sur les institutions et les politiques de l’Union européenne, avec un intérêt particulier pour le Parlement européen, la sociologie des élus et l’analyse comparée de la représentation parlementaire. Il est rédacteur en chef adjoint du Journal of European Integration (Taylor & Francis) et membre du comité éditorial du Journal of Legislative Studies (Taylor & Francis) et de la RISP – Italian Political Science Review (Il Mulino). Ses recherches sont publiées par Ashgate, Routledge, les éditions de l’Université de Bruxelles et les Presses de Sciences Po, ainsi que dans les revues Journal of Legislative Studies, Pouvoirs et French Politics.

o.costa[at]sciencespo-bordeaux.fr

Marina Costa Lobo

Marina Costa Lobo

Marina Costa Lobo est chercheuse principale à l’Institut de Sciences Sociales à Universidade de Lisboa, et membre du comité IPP (Instituto Políticas Públicas). Elle est impliquée dans le projet Portuguese Election Study, qui conduit des analyses quantitatives des élections majeures au Portugal depuis 2002. En 2015, elle a remporté une bourse ERC Starting Grant pour mettre en place le projet MAPLE (Measuring and Analysing the Politicization of Europe before and after the Eurozone Crises). Elle a publié ses articles dans les revues Electoral StudiesEuropean Journal of Political Research, Political Research Quarterly, Democratization, South European Society and Politics ainsi que dans des ouvrages écrits en français ou en portugais.

marina.costalobo[at]ics.ul.pt

Tom Delreux

Tom Delreux

Tom Delreux est professeur associé de science politique à l’Institut de Sciences Politiques Louvain-Europe (ISPOLE) et il dirige le Centre d’Etudes Européennes. Ses intérêts de recherche incluent les relations extérieures de l’Union européenne, la politique environnementale européenne et internationale, les relations inter- et intra-institutions dans l’UE, ainsi que le modèle théorique principal-agent. Il a publié trois ouvrages: The EU as International Environmental Negotiator (Ashgate, 2011), The Foreign Policy of the European Union (2nd edition) (co-écrit avec Stephan Keukeleire, Palgrave Macmillan, 2014) ; Environmental Policy and Politics in the European Union (co-écrit avec Sander Happaerts, Palgrave Macmillan, 2016). Il est l’auteur de plusieurs articles parus dans Journal of European Public Policy, Journal of Common Market StudiesInternational Environmental Agreements, Environmental Policy and Governance, Perspectives on European Politics and Society, et Journal of European Integration.

tom.delreux[at]uclouvain.be

Claire Dupuy

Claire Dupuy

Claire Dupuy est titulaire d’une thèse de doctorat à Sciences Po Paris et l’Université de Milan-Bicocca et maitresse de conférences à Sciences Po Grenoble. Ses recherches portent sur les transformations territoriales des Etats en Europe de l’Ouest, avec un intérêt particulier pour les processus de décentralisation et de fédéralisation ; les effets-retour des politiques publiques sur les attitudes des citoyens (policy feedbacks), notamment sous l’angle des effets de la régionalisation et de l’européanisation de l’action publique sur la légitimité que les citoyens reconnaissent aux gouvernements régionaux et à l’Union européenne. Depuis avril 2017, Claire Dupuy est collaboratrice principale du projet Qualidem, aux côtés de Virginie Van Ingelgom (F.R.S-FNRS, UCLouvain) qui en est l’investigatrice principale. Financé par une ERC Starting Grant, et prolongeant leurs recherches antérieures, ce projet ambitionne d’étudier l’érosion des liens démocratiques d’une part grandissante de citoyens. Ses recherches sont publiées dans les revues Recherches Qualitatives, Politique Européenne ou encore Gouvernement et Action Publique.

claire.dupuy[at]iepg.fr

Raul Gomez

Raul Gomez

Raul Gomez est professeur assistant en Études Internationales à University of Liverpool depuis 2016. Avant cela, il était professeur en sociologie politique à University of Derby. Son expertise s’étend aux champs de l’opinion publique, le comportement électoral, les partis politiques et les méthodes quantitatives. Dernièrement, il se concentre sur le vote d’extrême-gauche, le populisme de gauche, les opinions publiques et l’Union européenne et les écarts de genre dans la participation politique. Ses articles les plus récents ont été publiés dans British Journal of Political Science, West European Politics, Journal of Common Market Studies, Party Politics et Political Studies.

raul.gomez[at]liverpool.ac.uk

Isabelle Guinaudeau

Isabelle Guinaudeau

Isabelle Guinaudeau est chargée de recherche au Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux. Ses recherches sont au croisement des études électorales, de l’opinion publique et des politiques publiques. Elle s’intéresse en particulier aux phénomènes liés à la compétition partisane. Elle supervise le projet ANR Partipol et est impliquée dans des projets de recherches collaboratifs sur la mise à l’agenda dans une perspective comparée. Elle a co-dirigé la version allemande du Dictionnaire des relations franco-allemandes, parues aux presses de Baden-Baden en 2015, et elle est l’auteure de plusieurs articles parus dans British Journal of Political Science, West European Politics, Journal of Public Policy ou encore La Revue Française de Sciences Politiques.

i.guinaudeau[at]sciencespo-bordeaux.fr

Sophie Jacquot


Sophie Jacquot est professeure de science politique l’Université Saint-Louis – Bruxelles, et chercheuse au CReSPo et à l’IEE. Elle était précédemment rattachée à Sciences Po, où elle était notamment membre du Centre d’études européennes, et où elle a soutenu sa thèse en 2006. Sophie Jacquot est spécialiste de sociologie de l’action publique, des politiques européennes et des études de genre. Elle s’intéresse à la façon dont les sociétés européennes gèrent (ou tentent de gérer) les tensions qui les traversent par l’intermédiaire de l’action publique. Ses travaux portent ainsi sur les politiques de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes et contre les discriminations et sur l’Europe sociale. Ils questionnent notamment la dimension symbolique des politiques publiques, leur emprise sur la résolution des problèmes publics liés aux différentes formes d’inégalités.

sophie.jacquot[at]usaintlouis.be

Juliet Johnson

Juliet Johnson

Juliet Johnson (PhD, Princeton) est professeure titulaire au département de science politique de l’Université McGill. Ses recherches portent sur le système bancaire et l’argent dans l’Europe postcommuniste ainsi que sur les politiques mémorielles postcommunistes. Elle est l’auteure de Priests of Prosperity: How Central Bankers Transformed the Postcommunist World (Cornell 2016) et A Fistful of Rubles: The Rise and Fall of the Russian Banking System (Cornell 2000), en plus d’avoir écrit plusieurs articles dans entre autres Journal of Common Market Studies, Journal of European Public Policy et Review of International Political Economy (RIPE). Ayant été l’éditrice en chef de RIPE de 2011 à 2014 et la coéditrice de 2007 à 2010, elle siège actuellement au conseil consultatif international de la revue. À McGill, elle a servi au Conseil des gouverneurs et a été Doyenne associée pour la Faculté des Arts. Elle a également gagné le Prix Fieldhouse de la Faculté pour l’excellence de l’enseignement.

juliet.johnson[at]mcgill.ca

Christine Rothmayr Allison

Christine Rothmayr Allison

Christine Rothmayr Allison est Professeure titulaire et Directrice intérimaire du département de science politique à l’Université de Montréal. Depuis sa thèse, elle s’intéresse aux relations entre les tribunaux et la politique, notamment à la mobilisation légale et l’impact des décisions judiciaires sur la formulation et la mise en œuvre des politiques publiques en Amérique du Nord et en Europe. Ses projets actuels tentent d’expliquer le choix de politiques dans le domaine des biotechnologies et le changement des politiques publiques à travers le temps (Europe et Amérique du Nord). Ses travaux les plus récents ont été publiés dans les revues Journal of Comparative Policy AnalysisJournal of European Public Policy et Droit & Société.

christine.rothmayr.allison[at]umontreal.ca

Sabine Saurugger

Sabine Saurugger

Sabine Saurugger est professeure des universités en science politique et directrice de la recherche à Sciences Po Grenoble. Membre honoraire de l’Institut universitaire de France (IUF), ses travaux actuels portent sur l’analyse des politiques publiques européennes, les théories de l’intégration européenne et le lien entre droit et politique. Elle a publié récemment (avec Fabien Terpan) Crisis and institutional change in regional integration (Routledge) et The Court of Justice of the European Union and the Politics of Law (Palgrave). Ses articles sont parus dans des revues telles que Policy Sciences, Journal of Common Market Studies, Journal of European Public Policy, European Journal of Political Research, West European Politics, Political Studies Review ou la Revue française de science politique.

sabine.saurugger[at]sciencespo-grenoble.fr

Andy Smith

Andy Smith

Andy Smith est directeur du Centre Emile Durkheim, rattaché à Sciences Po Bordeaux. Tout en étant spécialiste de l’intégration européenne, ses travaux se sont recentrés sur l’économie politique. Plus exactement, son programme de recherche global a consisté à développer, avec notamment des économistes hétérodoxes, une approche générique de l’activité économique qui met à parité une entrée par les pratiques des firmes et celles des pouvoirs publics. Cette approche a notamment donné lieu à la codirection de deux ouvrages collectifs (Industries and Globalization et The EU’s Government of Industries), ainsi qu’à des monographies sur les industries pharmaceutiques (parue en 2014) et vitivinicoles (2015). En 2016, il a également publié The Politics of Economic Activity, Oxford University Press.

a.smith[at]sciencespo-bordeaux.fr

Fabien Terpan

Fabien Terpan

Fabien Terpan est maître de conférences HDR de droit public à Sciences Po Grenoble et titulaire d’une chaire Jean Monnet en droit et politique de l’Union européenne. Il est par ailleurs directeur adjoint du CESICE (Centre d’études de la sécurité internationale et des coopérations européennes – Grenoble), membre d’AMNECYS (Alpine Multidisciplinary Network on Cybersecurity – Grenoble) et a été professeur invité dans plusieurs universités internationales (Collège d’Europe, Cologne, Concordia University à Montréal, Salamanque, Sofia). Son champ d’expertise couvre le droit de l’Union européenne, la Cour de justice de l’UE, le soft law dans l’UE, les politiques extérieures et de sécurité de l’UE et de ses Etats membres, et la protection des données personnelles, les organisations internationales régionales. On peut retrouver ses dernières publications aux éditions Routledge ou Palgrave Macmillan, ainsi que dans La Revue Trimestrielle de Droit Européen, European Law Review ou encore European Foreign Affairs Review.

fabien.terpan[at]iepg.fr

Gabor Toka

Gabor Toka

Gabor Toka est professeur au département de science politique à Central European University (CEU). Dans ses recherches, il analyse le comportement électoral, les institutions démocratiques et les impacts de l’un sur l’autre, en particulier en Europe Centrale. Il est co-auteur de Post-Communist Party Systems: Competition, Representation, and Inter-Party Cooperation (Cambridge University Press, 1999), et auteur ou co-auteur de près de soixante articles sur le comportement électoral, l’opinion publique, les partis politiques et la consolidation démocratique dans un ensemble d’ouvrages collectifs et de revues de science politique et de sociologie.

tokag[at]ceu.edu

Virginie Van Ingelgom

Virginie Van Ingelgom

Virginie Van Ingelgom est chercheuse qualifiée F.R.S. – FNRS à l’Institut de Sciences Politiques Louvain-Europe (ISPOLE) et Professeure à l’Université catholique de Louvain. Sa thèse, soutenue en 2010 à Sciences Po Paris et UCL, et intitulée « Intégrer l’indifférence : une approche comparative, qualitative et quantitative de la légitimité de l’intégration européenne », a reçu le Theseus Award for Promising Research on European Integration (2010), le prix de la meilleure thèse en politique comparée de l’Association Française de Sciences Politiques (2011) ainsi que le Prix de thèse Jean Blondel décerné par European Consortium for Political Research (2012). Elle est l’auteure de plusieurs articles portant sur la légitimité aux niveaux européen et national ; la possible émergence d’une « communauté européenne », la politisation de l’intégration européenne et sur les enjeux méthodologiques de la recherche comparative qualitative. Elle est membre des comités de rédaction de Politique Européenne et de la Revue Internationale de Politique Comparée. Grâce à l’obtention d’une bourse ERC Starting Grant (2017-2022), elle développe conjointement avec Claire Dupuy (PACTE, Sciences Po Grenoble) le projet de recherche Qualidem, qui explore les dynamiques de (dés)affection des citoyens à la politique.

virginie.vaningelgom[at]uclouvain.be